L

La raison est droite mais sa route est sinueuse.

Proverbe chinois 

Départ de Yangshuo 
Après le petit déjeuner Li nous embarque pour une balade en scooter électrique jusqu'au village de Fuli sur de petites routes plus en aval de la rivière Li (traversé de la rivière avec le bac local). Nous visitons des ateliers d'artisans qui fabriquent les éventails en bambous et continuons jusqu'au village de Liugong.
Traversée vers Fuli par bateau 
Encore une grimpette : nous montons en haut du petit temple accroché sur une falaise pour profiter de la belle vue sur les méandres de la rivière. Nous en profitons pour déjeuner sur place sur la rivière.
Au pied du temple
Connue comme la « ville d’origine des éventails en papier peint » en Chine, Fuli compte parmi les quelques villes anciennes les mieux préservées.Les gens y gardent encore leur mode de vie traditionnel, l’habitat dans les vieilles maisons de pierres, la pêche en bateau et la fabrication de l’alcool de riz. Face à la rivière Li au sud et entourée par des montagnes sur les trois autres côtés, la ville de Fuli possède également de beaux paysages.
On trouve encore de nombreux témoignages de la révolution culturelle peints sur les murs.

Fuli reste, probablement, le meilleur endroit en Chine, pour acheter des éventails en papier peint. Ils sont relativement peu chers et de bonne qualité.Les prix varient de quelques à plusieurs centaines d’euros selon la taille et la qualité du détail. Les magasins qui les fabriquent et les vendent se trouvent un peu partout le long de votre promenade dans les vieilles rues.
Ornés de paysages de Guilin peints, de fleurs, d’oiseaux, d’ insectes ou des traditionnelles filles chinoises. Ici, les éventails en papier paraissent tous magnifiques. Cela va des petits éventails pour une utilisation quotidienne à de larges baldaquins utilisés en très belles décorations murales.Tous les matériaux utilisés pour leur fabrication sont des produits locaux.
Au détour des vieilles rues on a l’impression de se trouver dans une Chine figée dans le temps. On croisera même des paysans faisant le commerce de viande de chiens, ce qui est rare ( et tant mieux) et interdit dans les villes. Il est des traditions, souvenir de période de famine, que l’on préférerait voir disparaître.
Nous reprenons le bateau en fin d’après-midi, puis nos scooters électriques et retour vers Yangshuo.
Le « Yang » qui compose le nom «Yangshuo» est bien connu dans la philosophie taoïste du yin et du yang ; l’élément « mâle » positif et lumineux. Yang signifie le soleil et « shuo », la nouvelle lune.
Que ce soit en plein soleil ou au clair de lune, la ville reflète une atmosphère de vacances aux saveurs agréables.Jour et nuit (jusqu’à environ 2h du matin), « West street » (de nos jours, appelée par certains la « rue des occidentaux ») regorge de touristes en quête de souvenirs et de divertissements ou se restaurent grâce à une variété d’aliments chinois et occidentaux.
Occident

L’ambiance dans la ville est un mélange de routards et de Chinois  hésitant entre la tradition et un occidentalisation forcée par des flots de touristes. Un des rares coin de la Chine où l’on trouve des gens parlant un peu anglais.
Tradition 
Au hasard de notre ballade dans la ville, nous entendons de la musique qui émane d’un ancien gymnase. Nous entrons pour découvrir un concours de majorettes en costumes multicolores qui rivalisent d’entrain pour présenter leur chorégraphie. A la fois cocasse et inattendu !
Concours de Majorettes 
Ce soir, nous assisterons en plein air au célèbre spectacle son et lumière de Yangshuo «Impression Liusanjie» est mis en scène par Zhang Yimou (le grand metteur en scène de la cérémonie des Jeux Olympique de 2008 de Pékin et célèbre cinéaste chinois).
C’est l’affluence pour le spectacle 
Douze collines calcaires constituent le fond de scène de cette représentation théâtrale. Le 24 mars 2004 ce spectacle a été présenté au public pour la première fois; plus de 600 figurants, chanteurs et danseurs sont les artisans du succès de ce grand spectacle son et lumière.
Le spectacle est nommé «Impression Liusanjie». D’une durée d’environ 70 minutes, il présente des éléments importants de la culture des minorités ethniques du sud de la Chine. Le spectacle son et lumière est composé de 4 thèmes différents : impression verte, impression dorée, impression bleue et impression argentée
Le spectacle est exceptionnel, à la hauteur du metteur en scène Zhang Yimou. demain départ pour l’aéroport de Guilin direction Shanghai une ville où nous avions séjourné une semaine lors d’un précédent voyage.

Il n'y a pas de commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.