B

Bleue, violette, mauve ou bien encore lilas, les petites fleurs font le joli champ, partout, dans la Provence.

EnchantĂ©s d’avoir parcouru les champs de lavandes l’annĂ©e dernière, nous reprenons le chemin de la DrĂ´me provençale pour 3 jours en ce dĂ©but juillet. Ce spectacle unique, on ne s’en lasse pas, habituĂ©s ou non.

C’est la Haute Provence, celle de Jean Giono à quelques kilomètres du Mont Ventoux que nous rejoignons après 3 heures de route depuis notre Côte d’Azur, vers les villages de Montbrun, Sault, Séderon, Ferrassières.

Ici, d’étranges constructions en pierre sèches appelées bories ou bergeries servaient d’abris aux troupeaux et à leurs bergers.

LovĂ© sur les pentes des Monts de Vaucluse, Ă  quelques encablures du village de Gordes, le village des Bories offre un tĂ©moignage inestimable du mode de vie en Provence, depuis les temps reculĂ©s jusqu’Ă  nos jours.

Ce village constitue le plus important regroupement de ces cabanons retrouvĂ©s sur le territoire d’Apt, dans le Luberon. RessuscitĂ© et restaurĂ© grâce au travail et Ă  la passion du propriĂ©taire du terrain, il est, depuis 1977, classĂ© monument historique.

Gordes sous le soleil matinal

Notre chemin nous fait passer à quelques kilomètres de Sénanque. Impossible de ne pas s’arrêter visiter l’abbaye.

Sénanque, l’abbaye

L’arrivée sur l’abbaye est pittoresque car nous la découvrons entourée de champs de lavandes. Cette splendeur fait le bonheur des touristes de tous pays qui se photographient au milieu des lavandes pour immortaliser l’instant !

Notre Dame de Sénanque est un monastère cistercien en activité situé à quelques encablures de Gordes. Les moines de Sénanque nous offrent la possibilité de visiter l’abbaye médiévale : l’église abbatiale, le cloître, la salle du chapitre, le chauffoir et l’ancien dortoir.

Les photos en noir et blanc se prêtent fort bien à l’atmosphère des lieux.

Merci Fujifilm pour le rendu Acros et Laowa pour son 9 mm sans distorsion!

La douceur du climat et la sécheresse de l’air font de la Drôme un leader mondial de la production et de la transformation des plantes à parfums, aromatiques et médicinales.

En bordure du plateau d’Albion, Ferrassières est situĂ© Ă  près de 1 000 mètres d’altitude, entourĂ© de champs de lavande souvent dĂ©limitĂ©s par des amandiers et des tilleuls. C’est une commune essentiellement rurale, productrice de lavande fine, ce qui en fait sa spĂ©cificitĂ©. On y produit Ă©galement du petit Ă©peautre.

Chardon perdu

La région des Baronnies c’est aussi depuis toujours la référence en matière de tilleul

Tilleuls

Sitôt que l’on se perd en altitude, les paysages sont époustouflants, patchwork de bleus lavande, jaunes, et verts.

Le lendemain nous nous dirigeons vers les villages d’Aurel et Ferrassières pour photographier les bories au milieu des champs de lavandes.

En partant tĂ´t nous profiterons du soleil montant sur le bleu des fleurs.

Aurel vu de l’oratoire

Impossible de l’ignorer ! Visible depuis une colline ou depuis les routes de la Drôme Provençale, le Mont-Ventoux attire les regards et attise la curiosité.

Il est le symbole de la Provence. Majestueux et parfois effrayant le “Géant de Provence“ fascine du haut de ses 1900 mètres.

3 jours à flâner dans la Drôme provençale nous ont encore ravis, mais il est temps de reprendre la route ( des écoliers) pour rejoindre notre Côte d’Azur.

Une dernière pause pour déjeuner à Brantes, charmant village face au géant Ventoux et départ pour les Alpes Maritimes.

Il n'y a pas de commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :